L’aromathérapie

 

aromatherapie

 

C'est l’utilisation d’huiles essentielles par voie cutanée, orale, vaginale, rectale, nasale, auriculaire et olfactive afin d’assurer un complément de soin ou un soin préventif ou curatif tant au niveau de la destruction des foyers infectieux pathogènes que de la gestion des troubles symptomatiques, organiques ou fonctionnels de l’affection. Les plantes aromatiques soignent ou contribuent à guérir, parfois très rapidement non seulement la fatigue, l’insomnie, les maux de tête, la grippe, la toux, les rhumatismes et les refroidissements, mais aussi de très nombreuses maladies. C’est une médecine douce.

Nous savons depuis toujours que certaines plantes possèdent des activités antiseptiques, bactéricides, antifongiques, antivirales, antimitotiques, hormonales, anti-rhumatismales, circulatoires, antidiabétiques, immuno­stimulantes hyper ou hypotensives, tonifiantes, antispasmodiques, stomachiques ou hépatiques. Les huiles essentielles ont un très large spectre d’action sur diverses pathologies. Avec leur composition, leur nature et avec une posologie dosée et étudiée, elle n’induisent ni résistance des germes, ni atteinte du système immunitaire. Une huile essentielle contient en moyenne 75 molécules actives différentes, tandis que dans le médicament de synthèse on ne peut évaluer que 3 molécules au mieux. La structure d’une huile essentielle est complexe et ne possède jamais une seule propriété thérapeutique mais bien plusieurs. Il existe dès lors, des possibilités de synergie et de potentialisation qui permettent une individualisation de la thérapeutique. L’utilisation à bon escient des huiles essentielles peut faire merveille, et dans des cas où d’autres thérapeutiques ont échoué. A l’inverse, leur ingestion anarchique peut exposer à des incidents lourds de conséquences.

L’aromathérapie, multicentenaire, est aujourd’hui en train de gagner du terrain dans le monde médical, cosmétique, agro-alimentaire et vétérinaire. Le temps est venu de prendre conscience que la médecine allopathique n’est plus seule à pouvoir garantir une bonne santé. Toute science, et surtout la médecine et la pharmacie doit principalement nous éduquer à nous responsabiliser pour entretenir notre corps et le maintenir en bonne santé. L’individu peut et doit s’adapter à son environnement et choisir les moyens les plus adéquats pour le faire. Aucune médication n’est à l’abri des critiques et des interrogations y compris la médecine conventionnelle. Les médecines traditionnelles aux substances naturelles ont toujours montré à travers l’histoire leur efficacité.

Il faut bien te renseigner avant toute utilisation et veiller à toujours respecter les dosages conseillés. L’aromathérapie n’est pas toujours compatible avec certaines pathologies, si tu suis un traitement, demande impérativement l’avis de ton médecin !

Candy Girl Elements 19

La phytothérapie

 

phytotherapie

 

Elle fait usage de l’ensemble des éléments d’une plante. L’utilisation des plantes médicinales est encore aujourd’hui la forme de médecine la plus répandue à travers le monde. Cependant, vers la fin du 19ème siècle, elle a connu un rapide déclin en Occident avec l’avènement de la médecine scientifique et l’apparition des médicaments modernes (aspirine, antibiotiques, cortisone…etc). Toutefois, depuis les années 1970, entre autres à cause des effets indésirables des médicaments de synthèse les gens se tournent de nouveau vers les plantes médicinales Il est absolument indéniable que les plantes ont des effets curatifs et préventifs pour d’innombrables maladies et affections. Généralement, les plantes médicinales d’usage courant ne provoquent que très peu voire aucun effet indésirable, c’est là l’un de leurs principaux avantages. Cependant, tout ce qui est naturel n’est pas inoffensif. Certaines plantes sont tout bonnement toxiques et d’autres peuvent être nocives en interaction avec d’autres plantes, des médicaments ou des suppléments. Pour utiliser cette médecine, il faut préférer l’avis d’un phytothérapeute.

Candy Girl Elements 19